CADIX

Arrivée par temps de brouillard à Cadix.

Cadix (54)

Le 23.08,

A 9 h 45 départ pour Cadix distant de 38 milles nautiques. C'est 2 nœuds de vent qui monte progressivement dans la journée à 8 nœuds. Nous arrivons à Cadix avec 10 nœuds de vent.

Nous mouillons devant le nouveau pont suspendu vers 17 h 00.

 

Cadix (49)

 

Cadix (58)

Le 23.08,

Nous partons à la découverte de Cadix. L'annexe est mise à l'eau, nous nous dirigeons vers le petit port de Vento Levante où l'on nous autorise à amarrer l'annexe. Nous prenons le bus qui nous dépose à la place de l'Espagne.

La ville de Cadix a été fondée par les Phéniciens au environ de l'an 1100 avant J-C. Elle se convertie en comptoir sur la route commerciale entre l'Atlantique et la Méditerranée. Sous le nom de Gades, elle fut une cité importante de la province romaine d'Hispania. En 1711, la conquête islamiste commence la domination musulmane. En 1265, le roi Alphonse XX reprend Cadix aux arabes. Cadix est incorporé à la couronne de Castille en 1493. Au XVIe siècle, renaissance de Cadix, port commercial pour le trafic avec les Indes d'Amérique et le nouveau monde.

Le 18e siècle a façonné l'urbanisme de la ville qui devient le refuge des politiciens espagnols, lors du siège de la ville par Napoléon.

A Cadix fut rédigé la première constitution espagnole «la pepa». Actuellement Cadix est l'une des destinations touristiques de l'Espagne.

Notre balade dans la vieille ville nous fait découvrir son architecture du 18e siècle avec ses places, ses monuments, ses remparts , son animation rurale et pour finir son marché aux couleurs chatoyantes.

 

Cadix (1)

 

Cadix (2)

 

Cadix (3)

 

Cadix (7)

 

Cadix (11)

 

 

 

Cadix (5)

 

Cadix (9)

 

Cadix (31)

Cadix (36)

Cadix (61)

Cadix (66)

Cadix (67)

marché Cadix (21)

marché Cadix (22)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les rues se côtoient danseuses de flamenco, chanteurs de rues. Dans les bars à tapas se produisent des artistes au chant populaire repris en cœur par les consommateurs, ambiance chaleureuse.

 

Cadix (15)

Cadix (16)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cadix (33)

 

Nous y avons passé une agréable journée sous un beau soleil. Nous rejoignons notre bord sur notre bateau Odysséa qui nous attend.

 Le 25.08,

Départ de Cadix, toujours sans pilote. A 10 h 40 nous quittons le mouillage avec un peu de vent, 11 nœuds dans le pif ce qui nous oblige à tirer des bords.

A 19 h 20, nous mouillons dans l’anse de Cabo Roche où les pêcheurs du dimanche avec leurs vedettes passent moteur à fond prés d'odysséa.

 

1 - lecture traversée retour Espagne

 

1 - phare Cabo de Gata

 

Le 26.08,

Cabo Roche - Tarifa

Une distance de 43 milles. A 9 h 45, avec un vent d'ouest sud-ouest 9 nœuds une mer belle avec un brouillard épais dont la visibilité se limite à 20 mètres de la proue d'odysséa. Nous avançons prudemment à 4 nœuds, les oreilles aux aguets, l’œil sur l'AIS et la corne de brume à proximité. A 13 h 30, le vent forcit à 25 nœuds et le brouillard se dissipe, la mer s'agite avec un vent qui tourne au sud. A 15 h 20, vent de sud 30 nœuds avec mer très agitée. 16 h 30 vent 33 nœuds toujours sud et cela dure toute la navigation en tirant des bords. Nous arrivons à 19 h 30, sur la côte ouest de Tarifa, devant la plage où nous posons l'ancre avec un vent de 28/30 nœuds de vent.

Je mets 50 mètres de chaîne pour moins de 6 mètres d'eau sur fond de sable. Ouf, dur, dur..cette journée ! Nous sommes trempés. Nous avons fait 43 milles en barrant odysséa.

 Le 27.08,

Nous avons bien dormi confiant en notre mouillage, testé par une bonne marche arrière.

La matinée se passe au mouillage avec 28 nœuds de vent et des rafales à 38 nœuds. Le baromètre est encore descendu de 1010 à 1005.

A 17 h 00, le vent faiblit (18/22 nœuds), nous descendons à terre avec l'annexe afin d'avoir une connexion wifi pour prendre la météo.

Sur la plage aucun moyen de cadenasser notre annexe. Nous posons l'annexe sur la plage, près d'un couple de baigneurs.

Nous faisons un tour au port de pêche, pas de météo affichée. Recherche d'une wifi au alentour du port, pas de wifi.

Nous retournons vers la plage voir notre annexe. Un individu louche rode autour. Je m'approche et inspecte l'annexe lui montrant qu'elle m'appartient.

Ensuite, nous allons voir les restaurants de plage toujours à la recherche d'une wifi, tout en surveillant notre annexe. Nous rentrons dans un resto pour demander une connexion wifi.

A ma grosse surprise, j'aperçois 2 individus tirant mon annexe en plein jour, sous le regard de plusieurs personnes, vers le parking.

Comme un fou, je me précipite vers l'extérieur sans voir la baie vitrée sur laquelle je m'éclate le visage avec mes lunettes de soleil qui explosent sur l'impact.

Le visage en sang, plantant Nicole dans le restaurant, je m'élance vers les 2 voleurs en courant sur 200 mètres de plage, sautant 2 balustrades qui barraient la plage, et appréhende les 2 voleurs en les bousculant violemment à 20 mètres du parking.

J'ai du sang qui coule du nez et du front, j'en ai plein le visage. Etourdi et sonné, je suis assis sur le nez de mon annexe, quand le patron du restaurant me rejoint. Il me fait comprendre qu'il faut me soigner.

Je ne veux plus laisser mon annexe ; plusieurs personnes du restaurant arrivent. Ils tireront l'annexe au pied du restaurant et me font comprendre qu'ils la surveillent. Nicole me regarde les yeux ronds, je ne dois pas être beau à voir !

 Ils m'amènent au restaurant et appellent les secours. 2 sauveteurs et une infirmière me donne les premiers soins.

L'infirmière me fait comprendre qu'il me faut des points de sutures. Il faut que j'aille à l’hôpital, je refuse, je ne veux pas laisser seul le bateau au mouillage avec ce vent.

Le cuisinier du restaurant me donne la météo sur son portable. Tout cela pour une putain de météo, qui en plus est toujours foireuse !

Le personnel du restaurant est d'une extrême gentillesse avec moi.

Avec un pansement sur mon front et sur mon nez nous regagnons le bord d'odysséa où Nicole avec des stérips strip me referme les plaies et me fait deux beaux pansements. Fini les bains ! Mais j'ai récupéré mon annexe !

J'ai appris par une personne au restaurant que les 2 voleurs en remontant au parking parlaient la langue arabe entre eux  ?

incident à Tarifa (1)

 

blessure de Tarifa (3)

 

Le 28.08,

Ce matin, la météo est plus clément et nous quittons Tarifa à 9 h 15 pour La Linéa, 18 milles, vent nord, nord-est 5 à 9 nœuds.

A 13 h 30, nous sommes amarrés au port Alcadesa à La Linéa.