GRUISSAN

 Le 21.09,

Départ à 6 h 30, pour Gruissan dans l'Aude, notre port d'attache. Il fait nuit quand nous levons l'ancre.

Dans la baie, 9 nœuds de vent du sud nous pousse gentiment vers le large. A 8 h 30, le vent a tourné au nord nord-ouest avec 5 nœuds et tourne au nord-est avec une mer qui s'agite.

13 h 00, 15 nœuds de vent avec mer agitée, Odysséa avance à 5 nœuds. Puis le vent continue à monter pour atteindre 28 nœuds et 32 nœuds de rafales sur le coup de 15 h 30.

Nos continuons notre progression vers Gruissan dans l'Aude. A 17 h 00, le vent se stabilise à 28 / 30 nœuds toujours du nord-est. Nous reconnaissons bien le Golfe de Lion avec ses sautes de vent.

Nous sommes devant l'entrée du port de Guissan à 17 h 30 et nous nous mettons à la cape. Nous préparons Odysséa et hissons tous les pavillons de complaisances de tous les pays que nous avons visités et nous rentrons au moteur dans le port.

Arrivée devant la capitainerie, une surprise. Un comité d'accueil nous attend, mon frère Claude et sa femme Christine nous reçoivent avec une banderole de bienvenue. J'ai des larmes de joie aux yeux. Ils sont accompagnés d'un journaliste qui prend des photos de notre voilier Odysséa.

 

arrivée Gruissan avec pavois (3)

 

 

retour Odyssea aprés 4 ans de voyage (3)

 

 

Immédiatement les photos d'Odysséa pavoisés sont envoyé à nos enfants qui non pas pu se déplacer.

Odysséa a retrouvé sa place à son port d'attache. Qu'elle sensation bizarre de se retrouver à Gruissan !

 

IMG_20180924_104359(1)

Et voilà,c'est fini ! La boule est bouclée ! Notre voyage de 4 ans et 3 mois a été une belle aventure, mais n'est pas exceptionnelle. Beaucoup de plaisanciers sont apte à le faire, il faut seulement avoir le courage de lâcher les amarres.

Nous avons rencontrés un bon nombre de voyageurs à la voile comme nous, et nous avons passé de bons moments ensembles, cela dans les 24 pays que nous avons visité. L’entraide entre les voyageurs au long cours n'est pas un vain mot, nous avons pu le vérifier à plusieurs reprises.

Pour les îles de l'Arc Antillais, elles sont très belles pour certaines surtout les plus sauvages et les moins visitées. Dans l'ensemble nous avons trouvé leurs réputations surfaites, pour nous qui cherchons la tranquillité et le coté sauvage des îles, trop de monde.

Nous voyageurs à la voile, trop de mouillages squattés pas des charters sans scrupules, qui ne rechignent pas a payer des bouées, trop nombreuses à notre goût, aux prix onéreux. Sans parler d'un bon nombre de loueurs de violiers sans expérience, qui ne savent pas mouiller, et dérapent sur leur ancre ou ne respectent pas les rayons d'évitages des voilier déjà mouillés, ce que ne fait pas un navigateur respectueux.

Nous avons réalisés notre rêve, traversée l'Atlantique aller et retour à trois : moi Philippe, Nicole ma femme et Odysséa notre solide voilier et ne regrettons rien, si ce n'est d’arrêter notre voyage.

Pour nous, toutes ces années ont été un voyage passionnant et enrichissant par ces rencontres et la découverte des pays traversés. Nous avons effectués un parcours de 21 832 milles nautiques avec escales et nous en sommes fier.

Mais oui, un mais, il faut être raisonnable, l’âge étant là nous préférons arrêter et voyager autrement. Néanmoins, toujours voyager  libre de nos mouvements et de nos choix.

 Et pour la fin de notre aventure, le journal l'Indépendant de Gruissan nous honore par un article.

 

annonce journal de notre traversée (1)