Le 23 avril,

Le lendemain, nous quittons Marigot Bay pour Saint Barthélemy avec une escale à l'Ile Fourchue.

Nous partons avec un vent fort de 18/20 nœuds, avec 23 nœuds en rafale et des vagues de 2 m à 2,5 m pour les plus fortes. Et devinez quelle allure ! Du pré bien sur ! Pas besoin de vous dire qu'Odysséa s'en donne à cœur joie de monter sur les vagues dont quelques unes viennent nous mouiller le cockpit. L'estomac tient le coup mais il faut tout, cela fait un mois que nous sommes au mouillage et nous perdons l'habitude d’être secoué, notre équilibre est perturbé.

C'est un petit parcours de 20 milles jusqu'à l’île Fourchue à Saint Barth pour tester notre pilote et toutes les transformations faites à Odysséa, cela en vue de notre prochaine transat de retour.

Arrivée à 15 h 15, dans un baie désertique, nous prenons une bouée (gratuite).

 

Le 24 avril,

Nuit ventée, petit déjeuner pris en observant des oiseaux au nom « paille en queue » qui évoluent en faisant des arabesques dans le ciel.

Nous observons peu de temps après, deux tortues venant respirer à la surface de l'eau tout en nous surveillant du coin de l’œil.

 

Tortue à Ile Fourchue(4)

 

Dans cette île, pas de bruit, juste le vent dans le mât, les oiseaux et les tortues, c'est superbe, c'est décidé nous restons 1 jour.

ILE FOURCHUE

C'est une île en forme de grand C, avec un bon mouillage venteux en son centre. Un joli décor aride et sauvage où les pailles en queues, oiseaux blancs avec une longue plume blanche leur servant de queue, nichent dans les rochers abruptes des îles.

 

Ile Fourchue - St Barthelèmy (1)

 

Ile Fourchue - St Barthelèmy (2)

 

Ile Fourchue - St Barthelèmy (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ile Fourchue - St Barthelèmy (5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nicole me demande de faire des photos des oiseaux de l’île Fourchue, et, dans l'objectif de l'appareil, que vois-je ? Mon éolienne qui pend ! Retenue par un seul cylinbloque et le câble électrique.

 

éoliènne en vrac - ile Fourchue

 

Et bien, moi qui ne savait pas quoi faire aujourd'hui, me voilà du travail !

Sur 6 cylinbloques, 5 ont lâchés. Heureusement que j'en avais quelques-uns de rechange. Nicole m'aide à descendre l'éolienne et je les remplace. Cela me prend toute la journée, et oui je suis maniaque, je nettoie, je brique et je graisse.

Enfin de journée, je nettoie la coque, juste passer l'éponge pour enlever les algues qui se sont accumulées pendant 1 mois de mouillage. En début d'après midi, nous partons explorer les fonds en snorkeling dans cette mer des caraïbes. Nous passons 2 nuits dans ce mouillage passible.

 

Le 25 avril,

Nous levons l'ancre pour l'anse du grand Colombier, distant de 3,5 milles de l’île Fourchue, petite nav d'1 heure. Nous quittons l'île Fourchue en contournant bien le récif affleurant et non balisé de la Baleine à la pointe Sud Est de l'île

L’anse du grand Colombier est elle aussi un mouillage bien abrité. Nous y arrivons après 2 bords au pré, comme il se doit ! La bouée est prise (gratuite), nous pouvons soufflé et prendre une bière.

ANSE DU GRAND COLOMBIER

L'anse du grand Colombier est une baie à l'ouest du port de Gustavia à SAINT BARTHELEMY, elle forme un C où se trouvent plusieurs bouées que prennent d'assaut les charters, mais l'on peut mouillé en son centre loin des bouées. Une belle plage de sable blanc la contourne. Elle est très abritée du vent où de nombreuses tortues font l'animation en montrant leurs têtes pour respirer chaque fois qu'elles font surface.

 

Ile Colombier (1)

 

Ile Colombier (2)

 

 

 

Ile Colombier (4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ile Colombier (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet après midi, l'annexe est mis à l'eau pour une petite visite à Gustavia, port d'entrée de Saint Barthélemy qui se trouve à 2 milles nautiques de notre mouillage. Parcours en annexe un peu humide.

Saint Barthélemy nous semble désert, peu animé, beaucoup de magasins fermés dont le schip où je voulais acheter divers produits.

 

St Barthelémy (3)

 

St Barthelémy (4)

 

Après renseignement, c'est mercredi, le jour des enfants, les 3/4 des magasins sont fermés. Nous revenons bredouille, à la capitainerie, Nicole échange quelques livres pour la traversée. La voilà ravie.

Nous laissons St Barth et retour à l'anse Colombier.

 

Le 26 avril,

Nuit ventée, mer calme. Cette baie est très reposante car elle est très abritée du vent.

Ce matin au petit déjeuner, beaucoup de tortues viennent près d'Odysséa. Sur une mer bleue et plate, nous les regardons respirer quatre à cinq fois puis disparaissent dans les herbiers. Avec le soleil et la mer transparente, nous les voyons descendre sur le le fond de 6 m. Spectacle de la nature toujours un peu magique.

 

Tortue à Ile Colombier (1)

 

Tortue à Ile Colombier (3)

 

Nous nous mettons à l'eau afin de les voir de plus prés et de les suivre depuis surface de l'eau.

Premier spectacle, un banc de 9 raies sur fond de sable blanc et d’herbiers, qui volent et ondulent de leurs nageoires.

Plus loin se confondant avec les herbiers nous apercevons notre première tortue. Continuant notre exploration sous marine, nous observons, toujours depuis la surface, dans un herbier, deux autres tortues plus grosses tapies, broutant des algues. Nous les voyons remonter avec grâce vers la surface, en quelques coups de nageoires, pour respirer. C'est un plaisir infini que de voir évoluer cette faune dans leur milieu naturel. Un véritable aquarium nature !

A 14 h 00, nous lâchons la bouée du corps mort et partons en direction de Saint Martin.

Pour une fois, nous naviguons avec un vent portant pour une remontée de 4 h 00 vers Saint Martin ce qui nous comble de plaisir.

La navigation a été très agréable, à 18 h 00 nous posons la pioche dans la baie de Marigot.