Du 6 avril au 21 avril,

Aujourd'hui, visite chez l'ophtalmologiste pour Nicole, elle se plaint des yeux. Vu le problème qu'elle a eu au Guatemala, elle est prise d'urgent.

Plus de peur que de mal, juste une inflammation probablement dû à la poussière des gavas du reste du cyclone qui vole dans l'air.

Je viens de récupérer mon bras de pilote que j'avais commandé, je n'ai plus qu'à le remonter. Le chauffe eau est réparé, la remise en état d'Odysséa se fait petit à petit.

Nous avons trouvé un endroit pour la wifi, la Crêperie du port qui donne sur le Grand Etang de Simson Baai où les patrons, un couple sympathique et serviable, nous donnent des tuyaux (ce sont d'anciens voileux qui se sont fixés à Saint Martin).

Allez goûter leurs crêpes, elles sont excellentes !

Nous passons le temps à côtoyer de nombreux navigateurs qui comme nous sont en attente au mouillage.

Bien sur Sylvie et Laurent du cata OVEA, toujours aussi gentil.

Nous avons été surpris de rencontrer une connaissance de Guissan, notre port d'attache, près de Narbone, Eric et Isabelle, sur leur voilier alu « 3 épices » ; il a eu la bonté de reconnecter mon AIS.

Une autre rencontre, un couple charmant, Lorraine et Pascal qui ont quitté le Cap d'Agde l'an dernier sur leur voilier Re'vad, pour une durée indéterminée.

Il y a aussi un couple d'agriculteur Claudine et Fabrice, venus de la Vendée avec leur Océanis 390, au nom de Roméli.

Un jour que je revenais de faire le plein d'eau et de gaz oïl, le moteur Perkins n'a pas voulu s'arrêter. Pensez donc, un moteur diesel qui ne veut pas s'arrêter, vous pouvez faire ce que vous voulez, il ne s'arrête pas.

Cela faisait 1 heure que je cherchais la panne et le moteur ne s'arrêtait toujours pas. En urgence, je suis allé voir Fabrice de Roméli, qui m'a expliqué que cela lui était arrivé quelques fois avec ses tracteurs et m'a fait découvrir une manette sur la pompe injection qui coupe le gas oil. Je tire sur la manette, ouf ! le moteur s'arrête enfin .

Par la suite, je découvrais que le fil de l’électrovanne qui coupe le gas oil à la pompe d' injection, s'était déconnecté avec les vibrations du moteur. Ce jour là j'ai encore appris quelque chose.

 

Le 22 avril,

Pascal et Lorraine de Re'vad viennent sur le bateau pour nous proposer de se joindre à eux. Ils organisent un pique nique au Fort de Saint Martin, avec d'autres gens de bateaux.

Nous retardons de 24 heures notre départ pour Saint Barthélemy, afin d'être avec eux, car ils s'en vont demain vers Cuba.

Nous sommes 5 bateaux, 5 couples à escalader le Fort de Saint Martin.

Nous installons une voile pour nous protéger du soleil et nous voilà tous les 10 à partager ce que nous avons amené. Ambiance festive, à raconter nos voyages, nos expériences et nos projets. Très bons moments passés entre voyageurs à la voile.

 

Pique nique St Martin 22

 

Pique nique St Martin 22

 

Pique nique St Martin 22