ILE CUBA

 

1 -carte Ile CUBA

1 - Cuba

Le 26 au 29 janvier 2018,

Nous restons dans la baie Caleta Porto Francés pour nous reposer. Réparation de l'annexe qui en frottant sur un collier du portique s'est crevée.

 

Punta Francés (6)

 

Punta Francés (5)

 

Punta Francés - Coucher soleil 28

 

Pose d’œillets sur les housses de jerricans de gas oil pour mieux les fixer. Durant la traversée nous les avons récupérer in-extremis dans les filets à la hauteur du cockpit. Il faut dire que la mer remuait beaucoup.

La veille de notre départ une vedette de plongeurs vient nous proposer 3 grosses queues de langoustes pour 5 euros. Par manque d'euros, nous les échangeons contre 1 litre de rhum du Guatemala.

Le repas du midi est assuré avec les 2 queues de langoustes et une bonne mayonnaise faite maison et la troisième a servit à faire une quiche lorraine à la langouste. Hum excellent !

 

P

 

P

 

 

Le 30 janvier 2018,

Nous quittons Porto Francés par 20 nœuds devant avec un vent portant au début puis au pré sur une mer dure et croisée avec un ciel gris. Cela recommence ! A 17 h 30, à la nuit tombante après 51 milles nautiques parcourus avec quelques bords, nous posons l'ancre à Cayo Matias.

C'est une eau cristalline que nous observons mais pas de plongeon car le vent d'Est est froid et la mer n'est pas chaude du tout.

Le 31, le vent souffle toujours fort de secteur Est. Nous restons au mouillage avec au programme repos et lecture.

 

Le 1 février 2018,

Nous quittons Cayo Matias et tirons des bords pour rejoindre Cayo Cantilés et son canal. Le temps n'est pas beau avec un vent froid. A 15 h 00 nous posons l'ancre dans le début du canal de Cayo Cantilés par 4 m de fond. Nous attendons demain et espérons que le soleil soit là, car la suite du canal est pavé de patates rocheuses en son milieu.

 23 - coucher soleil cayo Rosarios (3)

Le 2 février 2018,

Ce matin joli lever de soleil. Nous attendons 10 h 00 que le soleil soit haut pour bien voir le fond et les patates. M. Perkins est mis à contribution ainsi que le pilote automatique Mimi, c'est son surnom.

17 - Descente du canal Cantilés

 

 

16 -Descente du canal Cantilés

 

Nous voilà partie pour 10 milles nautiques de pilotage. Nicole à la proue en vigile. Les 3 premières patates se passent bien, la quatrième n'est pas placée sur la carte de cuba au bon endroit. Tout à coup, Nicole m'alerte cailloux devant !

Je me hisse sur le banc, débranche le pilote et slalom entre les pattés de rochers. Le sondeur nous donne 2,10 m de profondeur, et les rochers passent à côté d'Odysséa, très stressant ce passage ! Le GPS navionix nous a fortement aidé.

Il nous reste encore une zone de haut fond à 2,10 m à passer à la sortie du canal. Cette zone est passée avec 2,2 m de profondeur et notre quille passe à 0,50 m du sable. Heureusement que les cayes Sud Est protègent le canal de la houle du large. Nous mouillons à 12 h 30 à Cayo Rosarios près de sa côte Ouest par 3,90 m de fond.

 

21 - coucher soleil cayo Rosarios

 

Dans l'après midi nous observons un catamaran arrivé par la passe. Un voilier américain.

Peu de temps après nous avons la visite d'un couple américain très sympathique dont la femme parle français. Nous les invitons à boire un rafraîchissement. Nous passons 1 h à discuter.

La soirée devient venteuse, nous sommes informés que dans la nuit le vent doit monter à 25 nœuds. Avant de me coucher je rajoute 10 m de chaîne à mes 40 m déjà posée. Sécurité, sécurité.

Le 3 février, effectivement le vent à souffler fort en début de nuit et ce matin il est toujours là avec 18 nœuds et un ciel gris.

A 13 h 00 le vent souffle à 20 nœuds et le soleil fait sont apparition juste le temps de dîner.

Jusqu'à présent Cuba est froid avec beaucoup de vent, ciel gris dans sa majorité, espérons que le beau temps va s'établir.

 

Le 4 février 2018,

A 9 h 45 nous levons l'ancre pour Cayo Largo Del Sur, vent Est Sud Est 15 nœuds. Nous prenons le canal de sortie du lagon au cap 170 degrés afin de parer les cayes qui la bordent. Nous passons bien au centre du canal balisé par des bouées latérales. A la sortie du canal, un peu de stress en voyant remonter la profondeur à 3,30 m (banc de sable). Tout le reste du canal est par 4 à 5 m de profondeur.

Nous tirons quelques bords sur une mer maniable et ensoleillée, pour rejoindre Cayo Largo Del Sur. A 16 h 30 nous mouillons devant une belle plage de sable blanc au nom de Sirena.

 

Cayo Largo (29)

 

 

Le 5 février 2018,

Nous faisons notre entrée à Cuba sous un temps splendide et sans vent. J'appelle les autorités à la VHF afin de me signaler. J'ai l'heureuse surprise qu'un plaisancier me serve d’Interprète à la VHF, pour me positionner à la marina. Dans le canal d’accès nous suivons un voilier portant le nom de Bleu Marine. J'amarre Odysséa à un ponton de la marina.

Nous avons la visite du Médecin, qui vient nous prendre la fièvre et constater que nous sommes en bonne santé, non porteur de virus., il nous délivre l’autorisation de poursuivre les formalités d'entrée.

Sébastien, un jeune homme du bateau Bleu Marine, a la gentillesse de venir nous servir d'interprète.

Nous accueillons quelques minutes après le vétérinaire et l'ingénieur agricole. L'inspection par le vétérinaire denosdenrées sont très approfondies.

Nous suivont le capitaine de port et le responsable de la marina. Nous remplissons un nombre de papiers et enfin ils nous délivrent notre visa ainsi que le despacho.

Après le passage à la banque et avoir payer nos visas, nous récupérons nos passeports.

Nous voilà en règle pour la suite du voyage.Prochaine destination, Cienfuegos.

Nous quittons la marina pour le mouillage devant la plage Siréna.

Le lendemain, balade sur la plage Siréna qui s'étend sur 2 km., l'une des plus belles plages de Cuba. Nous marchons sur son sable fin et blanc, bien à l'abri du vent d'Est et bien protégé des vagues.

 

Cayo Largo (7)

 

Cayo Largo (3)

 

Cayo Largo (5)

 

Cayo Largo (8)

 

Cayo Largo (12)

 

 

Cayo Largo (15)

Cayo Largo (16)

Cayo Largo (18)

Cayo Largo (19)

Cayo Largo (23)

Le 7 février 2018,

Nous levons l'ancre et quittons Cayo Largo pour Cayo Sal, avec un vent Est de 18/20 nœuds et une mer grosse. Nous tirons 3 bords pour arrivée à Cayo Sal. Après 3 essais nous arrivons à crocher l'ancre sur un fond calcaire avec une fine pellicule de sable.

Le vent soufflant assez fort, je mets 50 m de chaîne pour la nuit. Nous sommes 4 voiliers au mouillage dont 2 catamarans et 2 sloops.

 

Le 8 février 2018,

A 8 h 30, nous quittons Cayo Sal pour le port de Cienfuegos, avec un vent E.S.E., 18 nœuds, mer très agitée.

A 16 h 00, le vent tombe, M. Petrkins prend du service, brave moteur toujours là près à servir. C'est que je le chouchoute ce moteur !

 

remontée vers Cienfuegos (3)

 

repos en traversée (2)

 

 

A 22 h 00, nous faisons une entrée de nuit dans la passe de Cienfuegos. La nuit est noire, heureusement que le phare nous dirige vers l'entrée, pas évidant avec les lumières de la côte. Nous repérons les bouées avec leurs feux rouge à tribord et vert à bâbord (à Cuba la signalisation des bouées est l'inverse de l’Europe).

Nous mouillons hors du chenal après avoir contourné la bouée rouge. Nicole à beaucoup stressée, il faut dire qu'il y avait de quoi !

Dans ce noir complet, il y avait des pêcheurs sur leurs petites barques qui allumaient leurs lumières à la dernière minute et seulement quand on se rapprochait trop prés d'eux.

Après ce stress, et avoir poser la pioche, mis 40 m de chaîne, nous rentrons dans notre cocon d'Odysséa où nous nous jetons au lit. Nous verrons demain pour la suite !